14/10/2022 - Mission en salle blanche

Share on:

Pour une sensibilisation aux salles blanches et à leurs flux de procédés

Une équipe éducative dirigée par Céline Ternon, professeur à Grenoble-INP/UGA, a développé deux outils de réalité virtuelle, dans le cadre du programme Nanoelec/CHIF, avec pour objectif de permettre au plus grand nombre d’élèves de découvrir l’environnement d’une salle blanche en microélectronique, la notion de flux de procédé et les différentes techniques de caractérisation nécessaires au suivi d’un processus technologique dans la fabrication de composants microélectroniques.

Céline Ternon & al. mission Salle Blanche ou
réalité virtuelle pour l’apprentissage de la microélectronique. Conférence Euromat 2021. © Grenoble-INP

« Nous avons choisi de nous appuyer sur un exemple de dispositif électronique attractif pour les étudiants : la cellule photovoltaïque », explique Céline Ternon. Tout d’abord, une visite en réalité virtuelle de la salle blanche du CIME-Nanotech, développée avec la Maison pour la science dans le cadre du programme Idex, projet UGA et avec le programme Nanolec/Chif – permet une immersion dans le laboratoire en salle blanche, dans le but de découvrir le déroulement du processus, les machines et l’environnement.
Ensuite, un jeu vidéo permet aux étudiants de caractériser les matériaux tout au long du processus d’intégration comme s’ils étaient réellement dans la salle blanche.
« Enfin, nous avons choisi un scénario original pour susciter la curiosité et la motivation des participants. Ainsi, les joueurs endossent le rôle d’un espion.
La prochaine mission de l’espion est d’obtenir l’architecture de la dernière cellule solaire de première génération fabriquée dans la salle blanche du CIME-Nanotech. Pour ce faire, tout en virtuel,                           il se joint à une visite publique de la salle blanche. Cela lui permet de préparer sa mission d’espionnage au cours de laquelle il collecte des données pour son objectif (jeu vidéo) », rapporte Céline Ternon.