22/08/2022 - Ecole d’été sur l’électronique durable

Share on:

SICT2022 vise à rapprocher la recherche dans les technologies de l’information et des communications (TIC) et les questions sociales, environnementales et économiques globales de notre époque.
Nanoelec est partenaire de l’événement prévu du 29 août au 2 septembre 2022, pour la première fois à Grenoble. Zoom sur cette école d’été ouverte aux étudiants et aux chercheurs avec Blandine Ageron, Professeur à l’UGA & co-organisatrice du SICT2022.

Blandine Ageron, Professeur des Universités – Rédactrice en chef de la revue Logistique & Management

Quelles sont les motivations de SICT ?

SICT est une école doctorale internationale d’été pour doctorants. Nous y abordons la question de la durabilité dans les technologies de la communication et de l’information (TIC) dans un esprit interdisciplinaire.

De quoi allez-vous débattre en 2022 ?

SICT 2022 s’inscrit dans la continuité des éditions précédentes, où la difficulté de déterminer les impacts des TIC a été soulignée. Nous avons mis en évidence les interactions complexes entre nos systèmes socio-économiques basés sur la croissance et les (nouvelles) technologies numériques : les TIC sont souvent exploitées pour poursuivre la croissance économique au lieu de réduire nos impacts absolus sur la planète. Enfin, on constate un manque de multidisciplinarité et d’interdisciplinarité dans les processus actuels de recherche et d’innovation, ce qui biaise les technologies numériques qui en découlent. En effet, les TIC étant des éléments socio-techniques, nous devons les étudier sous différents angles pour obtenir une image globale représentative.

Pourriez-vous nous donner un aperçu des temps forts de la programmation 2022 ?

La troisième édition de SICT vise à rassembler des chercheurs d’horizons différents pour collaborer et repenser la voie à suivre pour les TIC et la façon dont nous recherchons et développons des technologies numériques pour un avenir durable. Dans cet esprit, nous nous demanderons ce que nous devons faire pour un monde post-croissance, en s’attaquant aux défis à court et à long terme. Nous discuterons également des limites de nos systèmes socio-économiques actuels et des mécanismes qui empêchent une transition profonde de nos systèmes avec des acteurs clés issus des institutions et des industries. Cela alimentera la réflexion sur les transformations de nos pratiques commerciales habituelles et les voies de transition vers des alternatives durables dans les économies post-croissance. Nous entendrons des communautés touchées par les impacts négatifs du consumérisme. Dans des ateliers et des travaux de groupe, nous débattrons et remettrons en question la façon dont nous, chercheurs, abordons les rôles des TIC pour l’avenir de l’humanité. Nous réunirons nos différentes expériences pour décrire, questionner, considérer et esquisser de nouvelles approches de la recherche et du développement des TIC pour assurer notre avenir dans les limites planétaires.

Les éditions précédentes étaient à Louvain (Belgique). Pourquoi cela prend-il place à Grenoble cette année ?

L’UGA et les autres acteurs grenoblois de la recherche (CEA et CNRS) collaborent déjà depuis de nombreuses années avec l’Université de Louvain (UCL). La question de l’électronique durable est une problématique qui a fait l’objet d’un programme de recherche ambitieux et interdisciplinaire appelé Need for IoT (Idex UGA). Huit thèses ont été financées dans le cadre de ce programme. Elles ont donné lieu à de nombreuses productions scientifiques (publications et brevets). Le programme a également créé une dynamique importante sur les questions de durabilité dans le domaine de l’électronique. C’est dans le cadre de cette dynamique et des relations privilégiées avec l’UCL qu’il a été décidé d’organiser SICT’22 à Grenoble. Une équipe d’une dizaine de personnes se mobilise pour l’organisation prévue du 28 août au 02 septembre 2022 à la MACI de Grenoble.